Vous voici dans un monde fantastique humoristique aux allures de mmorpg, possédant un large choix de classes et de lieux dans le but de réaliser tout un tas de quêtes farfelues ou bien vivre sa vie dans l'ordre ou l'anarchie.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piégeur de rêves

Aller en bas 
AuteurMessage
Astrid Almelow
Admin
avatar

Messages : 127
or : 174
Date d'inscription : 09/11/2012
race : Fée
Age : 23
couple : avec moi-même
Guilde : Azeroth
Localisation : ça dépend à vrai dire... quelque part ou elle peut glandouiller.

MessageSujet: Piégeur de rêves   Sam 24 Nov - 7:57

Bon voila mes petits loustics, je dois avouer que moi votre "fantastique" et "charismatique" Astrid adore tout particulièrement les rêves, ces images nocturnes plus farfelus les unes que les autres. J'aimerai que dans ce topic vous me racontez ces petits films nocturne. Qu'il soit fantastique, tragique, épique, dramatique, folklorique, comique ou même ludique et excentrique ... bon je m'égare là, mais je vous en pris faites place à votre imagination, tous à vos plumes.








Dernière édition par Astrid Almelow le Sam 24 Nov - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merbaille-rpg.forumactif.org
Astrid Almelow
Admin
avatar

Messages : 127
or : 174
Date d'inscription : 09/11/2012
race : Fée
Age : 23
couple : avec moi-même
Guilde : Azeroth
Localisation : ça dépend à vrai dire... quelque part ou elle peut glandouiller.

MessageSujet: Re: Piégeur de rêves   Sam 24 Nov - 7:59

[Bon pour débuter je poste un rêve écrit il y a pas mal de temps, mais ze l'aimeuuuuh]

Les prémices d'une détermination. Partie 1



C'était une journée un peu différente de d'habitude, nous étions apparemment au printemps, l'astre brûlant censée rayonner sur les cultures était couvert d'une étrange nuée sombre. Un ciel tourmenté de gros nuages gris limitaient l'horizon aux lointaines collines et rendait la campagne lugubre et mélancolique. On pouvait dire que nous étions au printemps puisque les arbres, ou plutôt leurs feuilles renvoyaient de multiples couleurs sinistres, la plupart s'envolaient ressemblant aux premiers vols d'oisillons qui finissaient par recouvrir l'humus multicolores.

Comme tout décor lugubre, l'air était humide et tiède, les rafales de vent courraient par intervalles réguliers, l'horizon commençait à prendre une teinte pourpre. Elle, était là, sur un rocher semblable à tant d'autres dans cette vaste prairie, dans un corps de jeune femme ni trop grande, ni trop petite, on ne pouvait pas voir les détails de son corps apparemment sublime, seulement une longue chevelure blanche voletait au rythme des ondes qu’émettait cet élément glacial. Sur son visage il était également impossible d’apercevoir ses traits, cependant, ses deux yeux rouge sang te fixaient sans arrêt, ce genre de regard que tu ne peux lâcher sous aucun prétexte sous peine de te faire dévorer, arracher la tête ou autres atrocités sanglantes du genre... La gamine se releva, ses habits étaient en fait inexistant, un pied était légèrement surélevé prenant ainsi une certaine assurance. Lorsque l'on regardait à nouveau le paysage, la lueur du ciel était devenu de la même couleur que ses prunelles brillantes, les innombrables pâturages n'était plus, à la place, des monstres tous plus horribles les uns que les autres, bavant, dévoilant leurs immenses canines acérées, une odeur terrifiante régnait autour de cette horde de créatures affamées. La jeune femme se situait en évidence par rapport à eux, un sourire se dessina sur son visage si sombre. Les affreuses créatures hurlaient, se bousculaient, tellement violentes que chacune d'entre elles seraient prêtes à dévorer celles qui se trouvent à leur côté, cependant, tous ses monstres avaient les yeux rivés vers cet être si divin...


Les prémices d'une détermination. Partie 2



Peu à peu d'étranges lumières foudroyaient l’inaccessible horizon, peignant à larges coup de pinceaux le ciel pataugeant dans l'immense mer de nuages grisâtres. Non pas un, mais trois sources lumineuses s'élevèrent dans le firmament à présent éclairé puisque les sombres nuages ténébreux fuyaient lâchement leur fief. A présent une lueur rougeâtre*, jaunâtre** puis violette*** résidaient sur la plaine. Les monstres piétinaient, saccageaient cette terre glaciale par milliers, on pouvait y apercevoir des créatures, d'une couleur répugnante, leur peau inégale et de forme indéfinissable, ensuite vampires, loups-garous et autres abominations des ténèbres ne communiquaient que par des rugissements de bêtes affamées.

Leur déesse, toujours mise en avant recevait les trois faisceaux sur elle mettant sa puissance en évidence, son corps nu était à présent dévoilé, ses yeux semblaient exprimer tant d'expressions à la fois, satisfaction, haine, confiance, au final il était impossible de décrypter les sentiments de son doux visage démoniaque. A gorge déployé elle se mit également à rugir de toutes ses forces excitant ainsi ses troupes qui ne se tenaient plus, leurs bras robuste et puissant s'élevèrent comme si leur but était d'atteindre les éléments lumineux. Eux semblaient rire voyant la scène qui s'offraient à eux, un sourire se dessina sur chacun des astres brûlants, elle, les regardait de la même manière que ses sujets, la belle créature s’avança puis descendit de son perchoir. Ses pas légers frôlaient à peine le sol, lors de sa descente l'assemblée se tût, l'arrogante jeune femme semblait tout contrôler, son bras se tendit sur un point précis, mais invisible, lorsqu'elle l'abaissa ses doigts paraissaient dessiner dans le vide des symboles, une langue étrange et imprononçable était dictée par sa douce et mélodieuse voix. A un mètre d'elle se forma une colossale porte noire, deux êtres immense se tenaient à ses côtés sur un total de cinq têtes, ils aboyaient en cœur une phrase courte et simple, seule l'albinos la comprit et y répondit aussitôt. La porte s'illumina et les deux mastodontes se reculèrent en saluant le passage de la malicieuse qui s'engouffrait dans le portail suivie de près de ses larbins...

La dernière chose que l'on aperçut était son sourire carnassier, le portail était resté ouvert, le monde aux lueurs changeantes était désormais vide, le seul acte de présence se manifestait par les fines plumes blanches tachetées de rouge dégoulinant traversant la lumière pour atterrir sur le sol boueux et lugubre de ce monde triste et sombre...

* : force, danger, puissance
** : idéalisme, orgueil
*** : inconscient, ténèbres, mystère





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merbaille-rpg.forumactif.org
 
Piégeur de rêves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» Le piégeur...piégé ? [PV Dae-Hyun Jang]
» Quand le piégeur devient le piégé [Ben-Sasha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Drôle de défis en Merbaille :: HRP :: Fan-fic-
Sauter vers: