Vous voici dans un monde fantastique humoristique aux allures de mmorpg, possédant un large choix de classes et de lieux dans le but de réaliser tout un tas de quêtes farfelues ou bien vivre sa vie dans l'ordre ou l'anarchie.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Astrid Almelow, le genre de damoiselle que tu réfléchis à deux fois avant de provoquer inutilement.

Aller en bas 
AuteurMessage
Astrid Almelow
Admin
avatar

Messages : 127
or : 174
Date d'inscription : 09/11/2012
race : Fée
Age : 24
couple : avec moi-même
Guilde : Azeroth
Localisation : ça dépend à vrai dire... quelque part ou elle peut glandouiller.

MessageSujet: Astrid Almelow, le genre de damoiselle que tu réfléchis à deux fois avant de provoquer inutilement.   Mar 13 Nov - 21:42



Astrid Almelow



Depuis la nuit des temps, la meilleur défense, c'est l'attaque et ce n'est pas Astrid qui vous dira le contraire.




Carte I.D


Age: 45 piges bien qu'elle ne les fasse pas.

Métier: chef de guilde Asteroth

Lieu de Naissance: derrière une grange

Race: Fées

Sexe: Homme....nan mais je pense que ça se voit qu'elle a des seins franchement...

Signe particulier : petite, fée excentrique et violente

Groupe:Peuple de la forêt

Personnage sur le vava:aucune idée


Son caractère ...
Ah la pour écrire le phénomène, on pourrait faire tout un roman. Elle aurait pu être tout à fait normal si elle n'avait pas été élevé par CETTE personne... quoique ses parents n'étaient pas mal dans le genre délurés, mais ceci est une tout autre histoire. Tout d'abord cette demoiselle n'a rien du cliché de la petite fée mignonne et adorable que l'on veut prendre dans ses bras, enfin si vous voulez le faire c'est votre problème mes petiots. Primo, elle est du genre bagarreuse, ou disons qu'elle s’énerve très facilement, elle privilégie les coups aux paroles qu'elle juge inefficaces, ou pas assez rapide à son goût. Elle n'est pas la puissance incarnée non plus, ne pas croire elle est une fée pas une troll. Puis question arme... elle ne peut ou ne veut tout simplement pas y avoir recourt. Essayez un peu de lui faire tenir une épée, elle vous la balancera à la figure. Quoique, ça doit faire mal... Enfin bref. On va dire que pour se défendre, elle a de la poigne, en même temps à force de frapper les gêneurs depuis sa plus tendre enfance.... ça forge les muscle même pour une damoiselle.
Bon il ne va pas sans dire qu'elle n'est pas le genre de donzelle à garder sa langue dans sa poche, elle vous balancera toujours la vérité en pleine poire, même si elle est blessante. Très susceptible, elle aime bien envoyer mais pas recevoir. Cependant, elle est une noble combattante et ne va pas râler si elle perd, sauf si c'est une certaine personne qu'elle ne peut supporter... Bon tant que l'on est dans le combat, ses capacités, bon nous avons vu qu'elle peut cogner fort, ensuite comme toute fée qui se respecte, elle utilise la magie, dans son cas c'est la capacité de faire pousser des fleurs plus vite qu'elle ne le devrait, un pouvoir que l'on pourrait considérer comme simple et inoffensif, mais dans son cas elle connaît l'univers des plantes de ce monde comme sa poche et saura s'en servir contre n'importe quelle adversaire... enfin peut être pas tous, mais quelques petites astuces sont toujours utiles pour se sortir de situations compliqués.
Pour la suite, elle aime ce qui est grand, ce qui a de l'allure et qui fait beaucoup de bruit, non ce ne sont pas les hommes, mais commettre quelque chose de grandiose comme un attentat ou quelque chose qui s'en rapproche en sûrement moins violent dans une ville ou règne l'ordre et la prospérité, c'est jouissif, avouez-le. Le vol c'est son dada, c'est maintenant une partie d'elle-même, elle vol aussi naturellement que l'on irait aux toilettes.
Elle aime commander... amis ça je pense que vous vous en doutiez... Cependant elle est relativement aimable lorsqu'il s'agit de ses confrère, elle considère sa guilde comme sa famille, avec eux elle sera la plus douce des créatures. Ah oui aussi, interdiction de critiquer son ancien maître, elle a beaucoup de respect pour cette personne qui l'a élevé. Haaaaaa j'ai presque failli oublier la nourriture, comment oublier ce présent que nous fait la nature, la nourriture c'est la vie voyons, que ferait-elle sans cela?...
"

Quand on la voit...
Bon tout d'abord, premier trait physique de la demoiselle... bah sa taille, c'est une fée vous allez me dire, mais à la vue de l'importance qu'elle se donne, elle a du mal à accepter le fait qu'elle ne mesure qu'un mètre quarante, même s'il y a peu de monde pour lui reprocher le fait d'être une lilliputienne. Autant vous dire qu'elle n'est pas ce qu'il y a de plus intimidant.
Bon ce n'est pas Miss Anderson, loin de là, les magnifiques jambes, longues et fines... vous oubliez de suite. Je ne critiquerais pas la donzelle, elle n'est pas mal formée non plus, mais tout ce qu'il y a de plus normal en fait, pas de quoi casser trois pattes à un canard. Autre signe distinctif qui vous permet de la repérer de loin... Ses cheveux rouges, une espèce de masse rouge pétant qui fait un peu lampadaire, vous ne voyez qu'elle, surtout dans un décor dans le genre, d'une forêt.... discret quoi. Surtout qu'elle se les coiffe constamment, jamais vous ne la verrez ses longs cheveux libres comme l'air, elle se les attache en permanence, et franchement elle ne fait pas dans la simplicité, à côté d'elle, la reine Amidala est une petite joueuse question coiffure. Enfin bon tout pour vous dire qu'elle aime se faire remarquer la petiote. Ne pas oublier ses ailes, voilà certainement ce qu'elle chérit plus que tout sur elle, de jolies petites ailes d'un rose pâle très claire, presque transparent.
Passons à présent au visage, contrairement à certain, elle n'adopte pas la peau de style cadavérique apparemment très à la mode en ce moment, dans le style vampire ou démon vous voyez. Non elle, elle a une peau, bah normal, les pommettes bien rosées, du genre je rougis sans arrêt alors que... pas tant que ça.
Venons-en maintenant à ses yeux, Ha lala, tant d'éloges que l'on pourrait dire sur ces deux prunelles écarlates, tant de confiance en elle et par la même occasion tant d'arrogance rien que par son regard. De plus que ces fins sourcils sont très régulièrement froncés, sauf lorsqu'elle s'adresse aux membres de sa chère guilde.

Bon sa tenue à présent, hmm particulière, excentrique, réchauffée... on pourrait dire que c'est également une catastrophe. En effet plutôt chaotique à ce niveau là, rien que part l’espèce de coiffe étrange qu'elle se met sur la tête. Les deux plumes géantes qu'elle place au niveau de ses oreilles et qui partent sur trente centimètres au moins en arrière, le tout tenu par un bandeau en métal passant sur son front. Les habits tout le long de son corps sont... colorés, c'est plus un assemblage de bouts de tissu qu'autre chose, elle ressemble à un oiseleur et le pire c'est qu'elle apprécie cette manière de se vêtir... chacun sa façon de voir les choses.


Il était une fois ...
Bon, là où tout a commencé... Je dirais dans la grange non loin d'un petit village, là où ses parents... nan ceci est une autre histoire. Hmm voyons voir par où commencer ? Bon tout d'abord ses parents, fantasques et complètement chtarbés, tout le temps en train de voyager à droite et à gauche, puis un beau jour PAF, ils ont eu un petiot, enfin une petiote plutôt. Les deux fées, toujours éprit de sensations fortes n'avaient guère le temps de s'occuper d'un marmot aussi sage soit-il. Aussi bien, ils remirent cet enfant appelé Astrid à l'une de leur vieille amie, Mathilda... Ils ont en effet des amis quelque peu influents.
La gamine grandit donc en compagnie, non pas de la plus forte, mais de la plus célèbre des sorcières de tous les temps. Par ce fait la petite Astrid devint aussi délurée que cette dernière, complètement à côté de la plaque sans arrêt. Ce qui est sûr c'est qu'elle n'a rien de la petite fée typique, non avec cette sorcière, il est impossible d'être une personne saine d'esprit. Elles étaient connues pour organiser quelques festivités dans le village du coin dans le genre, des concours de poses les plus ridicules ou bien le plus gros mangeur de Mortebouse sauté. Enfin bref, je suppose que ce n'est pas vraiment ce qui vous intéresse, vous, vous voulez de l'action, quelque chose de vraiment exceptionnelle. Nous allons donc plutôt parler des événements principaux de sa vie, ceux qui ont fait ce qu'elle est aujourd'hui.

Premièrement, je pense qu'il est nécessaire de parler de sa rencontre avec Kahl et Efurt, la jeune rouquine était alors âgée d'environ quinze ans, elle avait déjà la langue bien pendue et était loin de se faire marcher dessus, au contraire même haute comme trois pommes, c'est plutôt elle qui marchait sur les autres. Ce jour-là, elle était postée sur le toit d'une petite maisonnette, regardant les passants errer pour aller on ne sait où. Tellement concentrée dans son délire inutile, la gamine ne remarqua même pas la venue de deux êtres qui se faufilèrent derrière-elle. Lorsqu'elle se retourna violemment, elle les observa un long moment dans le genre « Ose me déranger et je t'empale la tête dans le mur le plus proche. » Que de tendresse me diriez-vous, mais elle est faite comme cela. Il y avait un chat armé à l'air un peu dérangé qui avait une... casserole ou ce qui ressemblait à une casserole sur le crane, à ses côtés il y avait un grand type au gros nez et à l'air à peine plus serein que son camarade. Tout deux se mirent à parler à la donzelle sans se préoccuper de son avis, ils parlèrent tout deux jusqu'au moment où l'un deux lui lança un défi.

« Si par hasard tu arrivais à prendre la bourse de cet homme à la coiffure bizarre, je t’appelle maître pendant toute une semaine... » Le chat répondit à la suite :

« Si en effet tu ressors vainqueur, je t'offrirais le meilleur repas de toute ta vie. »

Plus alléché par la deuxième proposition et bien évidemment titillé par son esprit joueur, la gamine ne put en aucun cas refuser une telle offre. Elle se mit à étudier le personnage, ce n'était pas N'importe qui, Monsieur de beaubâton, un elfe narcissique, orgueilleux et complètement radin, plus préoccupé par l'avenir de sa coquette fortune plutôt que de son gosse. La gamine se mit à sourire dans le genre déjà satisfaite alors que je n'ai pas bougé d'un pouce, puis disparue. Le fait de s'envoler donnait souvent cette impression. Les deux hommes avaient beau essayer de la suivre du regard, c'était chose impossible, et avant même qu'il n'eut le temps de dire ouf, elle se trouvait derrière-eux, le sourire éclatant dévoilant de sa main droite une magnifique petite bourse bien remplit.

Ce passage de sa vie peut vous paraître anodin et pourtant, c'est grâce à cette action et à ces deux rencontres que la gamine qu'elle était, devint une des plus grande voleuse de ce monde. Voici son don à elle, elle avait fait cela la toute première fois comme si elle exerçait la chose depuis des lustres.

Bon si je dois raconter un autre événement important de sa vie je dirais que cette fois-ci c'est du lourd. Bien plus compliqué que le précédent. Elle ne vivait certes, plus avec Mathilda, cependant la gamine qui devait avoir aujourd'hui vingt-neuf ans était sa plus fidèle associé, lorsqu'il s'agissait de mission la jeune Astrid répondait toujours présente, encore heureux puisque ces missions lui rapportaient une sacré somme. Celle-ci était certainement la plus dangereuse de toute. Il est dit que dans la grande ville de créer-un-tif, le grand et très intelligent Jean-Louis Brailleuh à construit une arme qui n'a jusqu'à ce jour jamais fait parler d'elle, mais désormais, elle est le sujet de conversation de nombreuses villes de Chocouest, venant de CETTE personne, il est très probable qu'il en veuille à notre bien aimé Mathilda ou tout simplement cette région. Ne connaissant pas le visage de la petite rouquine, c'était à elle de s'infiltrer comme le valeureux ninja que nous avons tous au fond de nous... ou pas. La gamine se rendit donc dans la grande capital de la création, ses recherches assidues et son « feeling naturel» avec autrui lui permit aisément de trouver l'arme en question. Elle ne chercherait pas un affrontement direct, bien que sa force physique soit plus hargneuse que les gens de sa race... éclater la tête à un semi-troll ne l'inspirait guère. Le but principal était donc de l'approcher et de lui faire croire à son amitié, ainsi il sera plus facile de percer sa défense.

A votre plus grand étonnement, la rouquine resta un an entier dans ce lieu. Elle réussit il y a bien longtemps à se lier avec Drek, oui elle ne l’appelait plus « arme ». Rester en sa compagnie pendant si longtemps lui a fait découvrir un sentiment fort qu'elle ne pouvait contrer, les ordres de Mathilda étaient pourtant clair et elle ne pouvait en aucun cas rester plus longtemps sous peine de devenir déserteur, or la manière de penser de son peuple... elle n'a que ça. Cela veut clairement dire qu'elle n'a pas grand-chose mais qu'importe. Drek était programmé de manière à suivre tous les ordres de Brailleuh, sa programmation était telle que personne ne pouvait l'influencer, personne ne pouvait lui faire entendre raison. C'était peine perdue. Une fois la nuit tombée de cette même journée, elle se décida à prendre le taureau par les cornes. Utiliser un extrait de passiflore, d'aubépine et enfin de valériane afin d'endormir le bâtiment était presque trop facile, même le grand dadet si costaud ne put rien faire... en même temps il dormait déjà. Afin de s'assurer une parfaite immobilisation de sa part quelques lianes sortirent de son lit et vinrent s'enrouler sur lui. La Jeune femme, perdue à la fois dans ses sentiments pour l'être qu'elle devait nuire et pour la femme qui l'a élevée, elle décida de ne pas trahir la confiance que lui portait son maître. C'est sans verser la moindre larme, même sans personne dans les alentours qu'elle se mit à s'excuser auprès de Drek avant de le déprogrammer. Ceci était chose facile pour la personne qui est restée un an à ses côtés, quoiqu'un peu long et complexe. Tenter ensuite de quitter la ville sans encourir le moindre risque était naïf, les gardes personnelles de Brailleuh n'était pas faibles et ses tours de passe-passe ne marcherait certainement pas devant tant de monde. La fuite lui a certes permis d'avoir la vie sauve, mais de peu. Se prendre un rayon de nuage cosmique ou quelque chose du genre dans la poire n'a rien d'agréable croyez-moi. Elle arriva aussi au village, blessé de toute part, tenant à peine debout accueillit par ses proches.

Cette jeune fille fort rancunière mit environ deux semaines pour guérir complètement. Elle apprit que le corps inerte du jeune Drek fut envoyé dans les hautes montagnes, cette nouvelle ne la bouleversa nullement, à la suite de celle-ci, elle annonça qu'elle voulait créer une guilde du nom d'Azeroth, le nom d'un héros dont elle entendait souvent les histoires autrefois, une guilde qui vivra pour leur propre désir, aucune restriction. Bien évidemment qu'elle passe du coq à l'âne, mais qui voudrait continuer un sujet ou son « ami » fut transformé par sa faute en un corps inerte balancé dans les montagnes...

Les années passèrent et cette amitié devint de la haine, elle n'avait pas raison valable, mais même si personne ne le retrouvaient, elle le voyait comme une nuisance, à ses sentiments peut-être ou bien à sa paix intérieur. Quoi qu'il en soit, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, la vie est même devenue trop calme, les missions de guilde étaient.... simple, mais d'un côté tout aller pour le mieux alors franchement... pourquoi se plaindre.


Derrière l'écran 8D

Prénom/Pseudo :Yokubaru, Ronyou ou bien j'en ai d'autre mais ça suffit je pense.

Comment as-tu trouvé le forum? ....j'aime mon forum

Et comment le trouves-tu? magnifiqueuh

Code du règlement: J'aime pas les pigeons et ça se voit

Commentaires?: HAHAHAHAHA --> commentaire inutile

Code créé par Umi sur Epicode.Ne pas retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merbaille-rpg.forumactif.org
 
Astrid Almelow, le genre de damoiselle que tu réfléchis à deux fois avant de provoquer inutilement.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Quel(s) est (sont) le(s) genre(s) de films que vous préférez ?
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)
» echange en tout genre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Drôle de défis en Merbaille :: Une intégration de valeur :: Présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: